Effacement du barrage de La-Roche-qui-Boit

Fleuve Selune, Normandie, France, 2021-2022

Barrage de La-Roche-qui-boit  June 20 2022 © ERN France Roberto Epple

Contexte

Les barrages hydroélectriques de la Roche-qui-boit a été construit sur la Sélune en 1914. Avec ses 16m de haut ils constituent un verrou pour les poissons migrateurs qui fréquentent ce fleuve côtier. Compte tenu des impacts, des obligations règlementaires de mise aux normes, des problèmes de qualité d’eau que le barrage de La-Roche-qui-Boit et Vezins engendrent, de leur faible productivité énergétique, et des rapports concluant à l’impossibilité technique d’aménager les ouvrages, l’arasement des barrages après la fin de concession en 2007 est réclamée par les associations environnementales mais aussi les élus de la CLE du SAGE. Des oppositions locales émergent. Le projet est suspendu en 2014 mais le processus reprendra en 2017. Le barrage de La-Roche-Qui-Boit est déconstruit en juin 2022.

Les travaux et maîtrise d’ouvrage

La maîtrise d’ouvrage est assurée par EDF. Les travaux de gestion des sédiments ont démarré au mois de juin 2020 et se sont terminé en automne 2021.

La vidange définitive du plan d’eau a débuté en printemps 2022 et  la déconstruction du barrage elle a commencé le 20 juin 2022.

Lire le communiqué de presse de EDF (avril 2020)

Caractéristiques du barrage de La-Roche-qui-Boit

– Construit entre 1916 et 1919)
– Situé à 12 km de la mer
– Puissance : 1.6MW
– Production annuelle : 4.7 GWh
– Hauteur : 16 mètres
– Longueur : 129 mètres
– Volume de la retenue : 1,4 millions m3
– Longueur de la retenue : 4 km
– Surface de la retenue : 40 ha

Travaux de déconstruction du barrage en images

La Sélune après vidange du plan d’eau et effacement, habitats retrouvés

photos dispo en 2023 (section en construction)

Our activities on Selune dams are supported by .