Chronology of the campaign for the Salmon and against Poutès

Sorry, this text is under translation

La reconfiguration du barrage de Poutès est issue d’un long processus dans lequel toutes les parties prenantes (EDF, Etat, associations et élus) ont joué un rôle décisif. Cette chronologie présente toutes des étapes clés importantes, de la construction de l’ouvrage jusqu’aux travaux en cours  !
1941

Construction du barrage de Poutès sur l’Allier sans autorisation

1956

Exploitation concédée à EDF pour une durée de 50 ans

1986

Installation d’un système de franchissement (ascenseur à saumons)

1991

été : des membres de SOS Loire vivante et de Robin des bois investissent pacifiquement l’usine EDF de Poutès-Monistrol pour protester contre cet obstacle à la migration du saumon

1993

– Décembre : SOS Loire Vivante organise Colloque international ‘Des saumons et des Hommes’. Deux cents personnes et les organismes les plus importants sont réunis pour la première fois, notamment le Ministère de l’Environnement, l’Union Nationale des Pêcheurs, le CSP, l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, EDF, des élus locaux, des spécialistes étrangers et les associations… Ce colloque est la première occasion de faire le bilan sur la situation et de prendre la mesure des efforts à entreprendre pour la sauvegarde de l’espèce
– 7 décembre : Dix manifestants qui avaient pénétré dans la centrale électrique de Poutès-Monistrol sont condamnés à de lourdes amendes à la suite de la plainte déposée par EDF. Ils font appel.

1994

– 4 Janvier : Ministère de l’Environnement : Lancement du Plan Loire Grandeur Nature, qui prévoit des actions spécifiques pour la sauvegarde du saumon :

  • Démantèlement de deux barrages : Saint-Etienne-du-Vigan sur le Haut-Allier et Maisons-Rouges sur la Vienne
  • Construction d’une salmoniculture sur le Haut-Allier, dont l’objectif à dix ans est de voir 6 000 saumons adultes se présenter chaque année dans l’estuaire de la Loire. Une dizaine d’incubateurs de terrain sont en train d’être installés par le Conseil Supérieur de la Pêche en partenariat avec les associations de pêche locales
  • Construction d’une passe à poissons sur le pont-barrage de Vichy
  • Amélioration du franchissement de divers ouvrages sur la Loire, l’Allier et leurs affluents, notamment les seuils de centrales nucléaires

Ministère de l’Environnement : Moratoire de 5 ans sur la pêche amateur et professionnelle au saumon
EDF/Agence de l’Eau : Amélioration des dispositifs de franchissement et modification du règlement d’eau du complexe de Poutès-Monistrol pour qu’il ait moins d’impacts sur les peuplements de saumon.

1994 à 1997

SOS Loire Vivante organise des ‘Veillées pour les saumons dans le cadre du Jour de la Terre (22 avril) sur le Haut-Allier et la Loire amont pour poursuivre la sensibilisation et entretenir les contacts entre les divers acteurs de la sauvegarde du saumon

1996

– Décembre: EDF prévient le Ministère de l’Industrie de son intention de poursuivre l’exploitation de Poutès
État/Agence de l’Eau/Ville de Vichy/EPALA : Achèvement des travaux de franchissement du pont-barrage de Vichy

1998

Démantèlement des barrages de St-Etienne-du-Vigan (près du site de Poutès) et de Maisons-Rouges afin de permettre la circulation du saumon dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature de 1994.

1999

SOS Loire Vivante édite une brochure couleur “Le saumon de l’axe Loire Allier”

2000

octobre : Accord de principe de l’administration sur le renouvellement de la concession

2001

– Le projet LIFE Saumon démarre (LOGRAMI, EPL et autres)
– Inauguration de la plus grande salmoniculture de l’Europe à Chanteuges (Haut Allier)

2003

– Février : Remise de l’étude d’impact pour avis des mairies et services de l’état (demande du renouvellement de la concession).
– Mai : SOS Loire Vivante, soutenue par 33 associations locales, régionales et nationales, demande la saisine de Mme la Ministre de l’Écologie et du Développement Durable ainsi que du Président de la Mission Déléguée de Bassin et du Préfet coordinateur de bassin sur le dossier du renouvellement de concession.Voire lettre de SOS Loire Vivante
– Juillet : Réponse favorable de la Ministre de l’environnement précisant le caractère exceptionnel de cette demande de renouvellement de concession devant être ” débattu dans un cadre plus large ” qu’habituellement. La Ministre nous précise également qu’elle a demandé des études supplémentaires sur les actions déjà réalisées pour les poissons migrateurs et celles qui devront l’être d’ici 2015 Voir réponse de Mme la Ministre
– Décembre : L’étude d’impact est considérée incomplète. EDF est mis en demeure de la compléter.

2004 

– Janvier : Sur initiative de SOS Loire Vivante une nouvelle réunion des associations régionales de protection de la Nature et de Pêche est organisée. La participation à une campagne nationale pour le démantèlement du barrage de Poutès est décidée.
– Janvier : Formation d’un collectif national d’associations (SOS Loire Vivante, WWF, Union Nationale pour la Pêche en France, les 5 fédérations de pêche Loire, Puy de Dôme, Haute-Loire, Lozère et Ardèche, l’Association Protectrice du Saumon, Agir pour l’environnement, les Amis de la Terre,green la fondation Nature et découvertes, Patagonia, de nombreuses associations de pêcheurs de saumon et de protection de l’environnement ainsi que des pêcheurs professionnels).
– Mai : Lancement d’une pétition par le WWF France en partenariat avec et les magasins ” Nature et découvertes ” avec le soutien du collectif des associations opposé à la prolongation de la concession de Poutès. Le WWF publie une brochure et un dépliant ” Parce que le Saumon de la Loire et de l’Allier est unique ” et commande une étude énergétique et économique à “Energie demain” pour envisager des solutions alternatives au barrage de Poutès. Voir “Téléchargements” !

2006 

Enquête publique pour le renouvellement de la concession, avis favorable, 15 ans, avec réserves

2007

– On attend une décision du Premier ministre…
– fin de la concession “Poutès” au 31 décembre 2007

2008

– Avril : Lettre à la Commission Européenne: à l’initiative de SOS Loire Vivante – ERN France, les ONG en appellent à l’Europe; Réponse de la Commission Européenne
– Septembre : Le ministère de l’environnement installe une table ronde ‘Hydroéléctricité” (Electriciens, ONGs, association d’élus)

2009

– Février : EDF propose une alternative : effacer Poutès, mise en place d’un seuil amovible 300 m en amont, puis turbinage au fil de l’eau. La solution permet de maintenir 80 – 90% de la production annuelle (et donc des taxes pour les communes)
– Avril : Les associations de protection national et régional sont d’accord avec le principe d’un projet alternatif comme proposé par EDF. Les représentants des élus (Association des Maires de montage, Jean Proriol, Parlementaire) sont opposés à une alternative
– Mai : Le Ministère de l’environnement nomme un Monsieur “Poutès” (M.Phillipart, Univ. Liège)
– Fin octobre : Le rapport Phillipart (5 MB)  est publié : La disparation du barrage de Poutès s’impose !

2010

– toujours pas de décision, les parlementaires de la Haute Loire, notamment le Député Jean Proriol, refuse le débat sur l’alternative. Le feuilleton continue ..
– Signature de la Convention d’engagements pour le développement d’une hydroélectricité durable en cohérence avec la restauration des milieux aquatiques suite au Grenelle de l’Environnement. SOS Loire Vivante, WWF, NASF, IUCN et d’autres signent. lire le communiqué de presse

2011

– Avril : EDF présente enfin UNE alternative. Un barrage de 3-5 m, non effaçable. Le cahier de charge n’est pas respecté. Les ONGs refusent le projet et demandent une nouvelle étude.

– Juin : Poutès toujours debout ! Les ONG alertent l’Europe et menacent de quitter la table ronde !

– Juillet : EDF présente enfin une nouvelle solution alternative. Une solution beaucoup plus intéressante que la dernière d’avril 2011 (refusé par les ONGs) ! Elle comporte des éléments intéressante : un seuil de 0 – 4 m (effaçable) à la place et à l’endroit même du barrage actuel de 17 m !, un débit réservé de 5 m3/s, (le double du débit réservé actuelle), le turbinage exclusivement au fil de l’eau ! 90 % de la production d’électricité annuelle du complexe préservé … !

– 6 Novembre : Annonce officielle d’araser le barrage de Poutès (17m) et de construire un seuil effaçable de max. 4 m de hauteur. Belle victoire pour le saumon sauvage, fruit de l’intelligence collective ! lire le communiqué de presse

2012-2015

Le projet se construit en collaboration avec toutes les parties prenantes. Un comité de suivi, piloté par la préfecture est mis en place

2013

– Octobre : SOS Loire Vivante organise un Colloque international ‘Des saumons et des Hommes II, 20 ans après’, pour faire le bilan de 20 années d’actions en mer et sur nos rivières.

2015

– Mars : Avis favorable au renouvellement de la concession pour une durée de 50 ans

2016

– Mai : deux semaines avant la date prévue de lancement des travaux,  Jean-Bernard Levy, PDG de EDF suspend les travaux au vu les difficultés financières de l’entreprise.

– 14 juin : Suite à l’annonce du Nouveau Poutès retardé, les associations du haut bassin font savoir qu’elles acceptent  un report de 12 mois mais pas plus ! lire le communiqué de presse

2017

– 10 février : Annonce de EDF : Le travaux démarreront en juin 2017, lire le communiqué de presse, lire l’article dans la Loire mail n°200

– Avril : Mise en place des mesures de gestion transitoire de l’ouvrage pour faciliter la dévalaison des smolts : abaissement de la retenue de 6 mètres (1000 m de retenue au lieu de 3500m habituellement), aménagement d’un exutoire de dévalaison et modulation du turbinage. Une étude acoustique permettant de suivre le déplacements des smolts dans la retenue est réalisé (plus d’infos voir article rivernews 2017). Les résultats de l’étude montrent qu’à la côte de 644,7 m NGF (retenue de 1km de long), le temps de passage des smolts dans la retenue passe de 20 jours à 3,6h. Ces très bons résultats sont inattendus et dépassent l’objectif fixé par le «Nouveau Poutès» qui est de 5 jours.

– Juin : reconfiguration de la retenue dans la partie amont (déplacement des sédiments). La retenue du barrage de Poutès a été abaissée durant 3 mois à la côte de 642 m NGF. 10 000m3 de matériaux fins ont été étalés sur les berges et une centaine de pneus évacués. Ces travaux mettent en évidence qu’à une côte 3 mètres au dessus de la côte “Nouveau Poutès” la retenue n’est que faiblement augmentée (400 m au lieu de 350m dans le projet Nouveau Poutès).

– Suite aux très bons résultats du suivi de la dévalaison des smolts mené au printemps 2017 et à la visualisation de la retenue à une côte 3 mètres au-dessus de la côte nouveau Poutès, l’idée d’optimiser le projet nouveau Poutès se met en place pour diminuer les coûts d’investissements et parvenir à l’équilibre financier.

– Automne : EDF revoit sa copie et travail sur un projet de “Nouveau Poutès optimisé”.

2018

– Avril : Les mesures de gestion transitoire 2018, pour faciliter la dévalaison des smolts, tiennent compte de l’expérience de 2017. Du 1er mars au 04 avril, la retenue est abaissé à la côte 644,7 m NGF (retenue de 1km de long) et un arrêt du turbinage est effectué durant 20 nuits (non consécutives) identifiées avec une activité de dévalaison des smolts. Un tambour de piégeage placé à Alleyras permet de mesurer cette activité. L’exutoire de dévalaison est amélioré.

– Printemps : Le projet “Nouveau Poutès optimisé” est présenté. Il prévoit notamment la rehausse du “Nouveau Poutès” de 3m (faisant passer le barrage à 7m de haut) et l’ouverture des clapets inversés durant 91 jours, permettant une transparence totale de l’ouvrage pour les poissons et sédiments à cette période. Ce “Nouveau Poutès optimisé” divise et ne fait pas consensus auprès des divers acteurs. Des points de discorde subsistent. Des réponses techniques précises et des adaptations sont demandées par les différents experts techniques. (plus d’infos, voir article de la Rivernews de mars 2018).

– Juin : Instruction par la DREAL Auvergne Rhône Alpes et consultation public sur un avenant au cahier des charges de concession pour prendre en compte les évolutions du projet. SOS Loire Vivante exprime son intérêt pour ces pistes d’améliorations pour la libre circulation des saumons et des sédiments et demande que les jours de transparence totale pour la montaison, élément crucial de l’amélioration, soit inscrits dans le cahier des charges de la concession ainsi que les modalités de mise en œuvre (intégrant la participation des associations), de contrôle, le tout assorti d’amendes financières dissuasives en cas de non-respect. (plus d’infos lire l’article de la Loiremail n°202).

Septembre : l’avenant à la concession est signé entérinant ainsi une optimisation du projet appelé « nouveau Poutès optimisé”.

Novembre- Décembre : l’Enquête Publique concernant le travaux de reconfiguration est ouverte du 27 novembre au 28 décembre 2018. Le dossier soumis à l’enquête publique décrit les travaux de reconfiguration du barrage nécessaires, explicite les choix techniques et l’impact de ces travaux ainsi que les mesures d’évitement, de réduction et les mesures de compensation mises en œuvre.Lire la contribution de SOSLV-ERN.

2019

Février : Le rapport du commissaire enquêteur donne un avis favorable, sous réserve qu’un comité d’experts choisisse le système de montaison le plus efficace entre ascenseur et passe à bassins. Le commissaire note également que la durée de revoyure de 10 ans après mise en service n’est pas acceptable et doit être revu. Par ailleurs le commissaire recommande qu’il soit établi une concertation avec les représentants des sports d’eaux vives – lire les conclusions du rapport et lire le communiqué de presse de SOS Loire Vivante, REN43 et fédération de pêche 43

Avril : Les mesures de gestion transitoire 2019, pour faciliter la dévalaison des smolts, tiennent compte de l’expérience de 2018. A partir du 1er mars et jusqu’au 30 avril, la retenue est abaissé à la côte 644,7 m NGF (retenue de 1km de long) et un arrêt du débit turbiné est appliqué pendant 45 nuits consécutives de 16h00 à 8h00 (GMT). L’exutoire de dévalaison est amélioré.

Mai : En vue des travaux prévus pour l’année 2019 (enlèvement des vannes) la retenue du barrage est abaissée très progressivement afin de limiter le départ de matériaux fins dans la rivière. La côte de la retenue s’est arrêtée à 636.8 m NGF, et la vanne de fond est désormais ouverte en grand.

Juillet : Mise en place d’une plateforme devant le barrage pour permettre l’accès des engins au chantier. Attention cette étape présente un risque de départ de matériaux pouvant colorer l’Allier. Des mesures de suivi de la qualité de l’eau sont menés tout au long des travaux.

Fin d’été : Démantèlement des 3 vannes (20 tonnes chacune).

2020

– Mars : Les mesures de gestion transitoire 2020, pour faciliter la dévalaison des smolts, tiennent compte des travaux 2019 et de l’expérience de 2018-2019. L’enlèvement des trois vannes du barrage en septembre à nécessité de compléter le dispositif sur les deux seuils habituellement fermés par les vannes. Le niveau d’eau a été remonté par l’installation de palplanche afin de créer une lame d’eau suffisante pour la dévalaison.

– Juin-Septembre : Vidange du plan d’eau et poursuite des travaux de déconstruction du barrage. Les 3 seuils et les 2 piles vont être arasés, la passerelle supprimée. Une échancrure en rive gauche sera créée et permettra, la circulation de l’eau, des poissons et des sédiments jusqu’à l’été 2021. Les dispositifs de dévalaison et de montaison vont commencer à être modifiés pour correspondre aux nouvelles côtes et normes du barrage (creusement sous l’ascenseur notamment).

2021

– Septembre-octobre : l’ouverture des deux nouvelles vannes (3,50 m de haut / 5 m de large) situées au centre du barrage a permis la mise en transparence de ce dernier et l’écoulement libre de l’eau dans les temps. Les poissons migrateurs peuvent librement franchir le barrage de Poutès.

La remise en service du barrage pour produire de l’hydroélectricité est prévue au printemps 2022.

Toward the “New Poutès”

.

Download (few in english)

Press release
Some press articles
  • 05.2018 : Loire mail 202 : Le nouveau Poutès remodifié : un barrage qui s’efface devant le saumon, SOS Loire Vivante – ERN France
  • 03.2018 : RivernewsFrance 2018 : Vers un nouveau “Nouveau Poutès” ?, SOS Loire Vivante – ERN France
  • 10.2017 : Loire mail 201 : Nouveau Poutés : Phase 1 du chantier terminée, SOS Loire Vivante – ERN France
  • 02.2017 : Loire mail 200 : Nouveau Poutès : début des travaux confirmé pour juin 2017, SOS Loire Vivante – ERN France
  • 02.2017 : Bulletin Liaison de SOS Loire Vivante : Poutès, il s’est passé quelque chose
Vidéo
Brochure et poster

Evolutions of the project by pictures

“Nouveau Poutès, prise d’eau avec système de pompe” (2015) © EDF

“Nouveau Poutès, prise d’eau avec syphon” (2016) © EDF

“Nouveau Poutès Optimisé” (2018) © EDF

Works planned for the “New Poutès” (2019-2022)

Works planned for 2019

Works planned for 2020

Works planned for 2021

The activities we carry out on Poutès dam are supported by .