La ‘Living Rivers Coalition’ publie son document d’information sur la connectivité naturelle des rivières et les fonctions naturelles des plaines d’inondation correspondantes.

Les écosystèmes d’eau douce sont parmi les plus dégradés d’Europe, les mollusques et les poissons d’eau douce étant les deux groupes d’animaux les plus menacés et 60 % des eaux de surface n’atteignant pas le bon état écologique. Le bilan de santé de la directive-cadre sur l’eau a conclu que les principales raisons de cet échec sont en grande partie liées à l’insuffisance des mesures de lutte contre la pollution diffuse d’origine agricole et aux changements hydromorphologiques affectant les masses d’eau.  La restauration des écosystèmes d’eau douce est donc une nécessité pour maintenir les fonctions naturelles des rivières, des lacs et des zones humides. Ce n’est qu’avec des masses d’eau saines et riches en biodiversité que nous pourrons permettre à la nature de s’épanouir, garantir un approvisionnement en eau propre et suffisant, et assurer la résilience aux impacts du changement climatique.

lire le document complet  > FINAL LRE briefing – freshwater – NRL

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.